AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Apharez Sycan [Mitroble]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apharez Sycan
Soldat retraité
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Apharez Sycan [Mitroble]   Ven 17 Aoû - 23:55

Données personnelles

Prénom : Apharez

Surnom : Afa ou Syc

Âge : 51 ans

Famille : Mitroble

Données Descriptives

Apparence Physique : Que dire de plus que ce que les yeux voient déjà. Juste en le regardant la première fois, on peut voir en Apharez l’âme d’un militaire, ou du moins quelque chose qui s’en rapproche bien. Ses vêtements de tous les jours se constituent d’un ensemble qui en a visiblement vu long, le dit ensemble étant une sorte de copie plus vieille des uniformes plus récents des soldats en bateau : La Force Marine. On déduit donc facilement que l’homme en question a derrière lui un certain passé militaire assez marquant pour qu’il garde son ancien uniforme même lorsqu’il se retrouve à des dizaines de kilomètres des lieux qu’il protégeait auparavant.

Toutefois, on voit également que la fortune n’a pas souri à Apharez lors de sa sortie de l’armée. Malgré le fait que ce soit bien des vêtements de soldat qu’il porte, ils sont visiblement devenus bien sales à force de les porter, et on ne voit nulle trace d’une tenue impeccablement ajustée. Non, ici, la veste vole au vent, la chemise est mal boutonnée et a visiblement connu des jours meilleurs. Ce qui est le cas également du reste.

Pour ce qui est du visage de cet homme, il évoque bien un homme qui n’a vis encore dans son passé. Les yeux éteints dans le vague assez souvent, la peau pâle, la bouche perpétuellement figée dans une expression à mi-chemin entre la tristesse et le froideur totale. La chevelure a sans doute été belle jadis, mais maintenant, c’est une coiffure laissée à elle même, tombante sur les épaules, qui recouvre le crâne d’Apharez. Au bout du compte, c’est bien ce à quoi il ressemble : un ex-soldat qui a perdu sa joie de vivre.

Caractère : Il est facile de deviner le caractère et la façon de penser d’Apharez : il suffit de le regarder. En général, il présente une attitude plutôt froide, solitaire, voire même sarcastique en maintes occasions. C’est un homme qui peut passer de poli à exécrable en un instant. Tout dépends du sujet présent, et de la ou les personnes qui parlent. Il garde un profond respect envers la hiérarchie militaire, aussi ce genre de personne représente-il la seule catégorie qui mérite son dit respect à la base.

La mémoire est malheureusement un point faible pour Apharez. Il a bien la mémoire des visages, mais pour le reste, il vaut mieux ne pas se fier à lui. Autant se fier à un poulet pour ramener un bâton.

Données Historiques

Histoire : Cette histoire parle d’un jeune garçon, qui, pourtant né dans un village comme un autre au centre des terres, tomba amoureux de l’océan. Il adorait le son de l’eau, le son des vague, la musique de la mer. Aussi, dès qu’il le put, il alla avec son père, pêcheur local de métier, lors de ses voyages de pêche en haute mer. Ce fut une enfance heureuse, au cours de laquelle il apprit un tas de choses sur la navigation, la pêche, les points de repère, les nœuds, etc. Bref, il devint un bon marin, comme c’est courant sur la côte. Il fit de cette vie sa voie, jusqu’à ses vingt- et un ans. Il est inutile de relater le temps écoulé durant ces années : il fut paysan, pêcheur à ses heures.

Ainsi donc, à vingt-et un ans, il découvrit une nouvelle chose qui l’attira. C’était l’armée marine. Il ne tarda pas à s’engager, heureux de pouvoir mettre ses connaissances de la mer à profit dans un travail qui lui permettrait de servir sa patrie par la même occasion. Il est vrai que les entraînements et les initiations de l’armée réussirent quelque peu à ternirent une partie de sa joie, mais cette joie transformée devint tout simplement une détermination et une discipline propre à chaque soldat. Il devint donc officiellement soldat de la flotte à l’âge de vingt trois ans, à la suite de deux années d’entraînement et de préparation.

Il fut envoyé avec plusieurs autres bateaux, à peine un an après sa mise en service. Là, pendant plus de dix ans, il mit ses talents non pas au service de la navigation, mais bien au service de sa propre survie et de celle de ses compagnons. Car ce qu’ils trouvèrent, ce ne fut pas la mer, chaleureuse et belle; ils trouvèrent la guerre. Le sang. Les batailles. Tout ce qui est capable de changer une vie de façon si radicale qu’il en reste toujours une cicatrice à l’esprit en plus de celles du corps. Mais là aussi, le concept est simple, et inutile à expliquer : ils se battirent, et gagnèrent.

Au bout de seize ans, alors qu’il avait maintenant trente-neuf ans, Apharez revint, avec les forces victorieuses, et pour combler le tut, il reçut même une promotion. Mineure, certes, mais une promotion tout de même. Au lieu de simple soldat, il devint capitaine de l’un des nombreux navires de la flotte. Un poste confortable. Il conserva ce poste pendant neuf ans. Jusqu’à ce que tout ça bascule. Pas de drame, pas de catastrophe : son bateau fut coulé lors d’une bataille qu’ils perdirent. Échoué avec quelques autres de ses soldats survivants, il n’était plus capitaine. Il était simplement devenu un homme perdu.

Ainsi, il passa de capitaine de bateau à vagabond, le tout en une transition d’une semaine. L’armée qu’il avait servie avait été défaite, son bateau coulé, et il était perdu il ne savait où. Ainsi, il erra sans but apparent pendant une année. Jusqu’à ce qu’il découvre un village parmi tant d’autres, mais où il découvrit qu’il avait eu de la famille. C'était le village de son enfance. La famille en question, elle, faisait partie de la famille Mitroble, aspirants à la mer et frères et soeurs de l'eau, si l'on puis dire. En tout, un oncle décédé, à la suite de quoi les deux neveux et la nièce avaient fais leurs bagages. Ses parents étaient apparemment partis depuis une dizaine d'années. Personne du village ne les avaient revus depuis lors. Le frère de sa mère avait donc simplement repris la maison jusqu'à sa mort, deux ans, plus tôt. Famille partie, mais elle avait quand même laissé une maison vide. Alors il prit simplement la maison. Il vit maintenant là depuis deux ans, dans la paix. Jusqu’à cette histoire avec une certaine petite fille…

Métier : Soldat retraité


Dernière édition par le Dim 19 Aoû - 0:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gareck.heavenforum.com/
Leen
Apothicaire
avatar

Nombre de messages : 241
Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Apharez Sycan [Mitroble]   Dim 19 Aoû - 11:12

ok, ça m'a l'air bon

Présentation acceptée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Apharez Sycan [Mitroble]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Quatre Éléments :: La Mairie ::  Extraits de naissance :: E.N des Mitroble-
Sauter vers: