AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Parmis les Fleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime
Magicienne
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Parmis les Fleurs   Jeu 16 Aoû - 14:28

On aurait dit... Que le temps était suspendu. Il n’y avait aucun coup de vent, aucun mouvement (enfin presque aucun) dans la végétation. Aucune feuille qu’on entendait onduler sous une minuscule brise… Non, il n’y avait aucun vent. Du moins, c’était exactement ce qu’elle voyait (ou avait l’impression de voir). C’était… Peut-être bien sortit tout droit de son imagination. Ses yeux amandes transformaient peut-être tout ce qu’ils voyaient pour l’entourer de mystère, de fantaisies, de magie, de tout ce que celle qui voyait à travers eux raffolait ! Tout était silencieux. Marcher dans la pelouse ne faisait aucun bruit pratiquement. Le silence aussi était une forme de mystère… Il était habité par mille et un secrets.

Ses petits souliers semblaient si vieux et usée que bientôt on verrait sûrement ses orteils au bout. De tout petit pied pour de toutes petites orteils. Ses cheveux couleur flamme n’était en mouvement qu’au rythme de ses pas. Les flammes étaient éteinte, mais se raviveraient dès le moindre coup de vent. Une petite main délicate s’enfonça dans le vieux sac usé qu’elle portait en bandoulière. Elle en sortie une poupée aux cheveux ébène, les yeux incroyablement gros et l’air un peu effrayant… Cependant, Maxime l’aimait. C’était sa préférée. La jeune fille s’avança vers les jolies fleurs toutes autour. Elle en prit quelques unes aux couleurs pastels et les glissa dans les cheveux de la poupée. Puis, elle glissa les quelques fils accroché aux membres de la poupée dans ses doigts. Aussitôt fait, elle tendit la main au dessus du sol et bougea les doigts pour faire bouger la poupée. Celle-ci semblait marché simplement au dessus de la pelouse. Un autre mystère pour les yeux ! L’on pouvait croire, si l’on voulait, que la poupée s’activait seule. Naturellement, c’était faux… Mais pour Maxime c’était comme si les fils étaient invisible… Oui, pour elle, la poupée avait une vie ! Elle était humaine, consciente de ce qui se passait…

D’une autre main, Maxime sortit de son sac quelques cartes. Elle les étala au sol devant elle et fit placé la poupée face à elle, toujours la main au dessus pour la contrôler.

-L’avenir, le Présent et le Passé sont intimement liées, murmura Maxime.

De la main qu’elle avait sortit les cartes, elle tendit la main au dessus des cartes, les paupières closes. Ses minces lèvres roses s’élargirent en un petit sourire soudainement et elle retourna la carte. Elle prit une voix mystérieuse, comme toujours et murmura :

-L’amour ! Tu tomberas amoureuse ma chère Céleste !

Céleste… C’était le nom de sa poupée…
Aussitôt la main au dessus de la poupée s’activa et Maxime lança, en changeant totalement de ton de voix pour en prendre un joyeux :

-Vraiment !?! Dites m’en plus ! Qui est-ce ?

Céleste dansait presque sur place à la guise de Maxime.
Elle reprit son ton habituel.

-Comment pourrai-je le savoir, elle continua en un murmure. Ce ne sont pas le genre de chose que les cartes révèlent !

Oui, c’était parfait. Elle était parfaite… Toujours pareil. Elle continua son jeu…

_________________

L'auteur ::
-Fait une fixation sur Peter.Pan
-Se prend pour Peter.Pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liane
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Jeu 16 Aoû - 15:02

Liane avait faim. Mon dieu qu'elle avait faim! Son ventre n'arrêtait pas de crier famine, ce qui ne l'aidait pas dans ses tentatives d'approche discrète de potentielles victimes. Elle approchait de quelqu'un, tendait sa main... et puis son ventre la trahissait en faisant un gros bruit. Elle n’avait vraiment pas de chance... Pourquoi les gens ne laissaient pas traîner de la nourriture un peu partout, hein? Personne ne pensait aux pauvres voleurs qui parcouraient la ville en mourant de faim! Non, ils ne pensaient qu'à eux-mêmes et à leur propre petite vie... Liane soupira. Tous des egocentriques... Elle marchait entre les tentes qui abritaient les familles. Peut-être qu'elle pourrait rentrer à l'intérieur de l'une d'elle et voler quelque chose à se mettre sous la dent? Mouais... Avec la chance qu'elle avait, elle risquait surtout de s'enfarger dans la tissus de la tente et de se retrouver par terre... La subtilité même, quoi... Ses pas la menèrent jusqu'au parc. Les gens avaient tendance à aller s'y reposer et s'endormait parfois au pied des arbres... Il était alors facile pour elle de leur voler quelques p'tits trucs et de vider leurs poches des pièces qui pouvait s’y trouver. Peut-être qu'aujourd'hui, quelqu'un se serait endormi au milieu d'un picnic? Ouais, elle pouvait toujours rêvé...

Bah, si elle ne trouvait rien à manger, elle trouverait peut-être quand même un peu d'argent... Il n'y avait plus beaucoup de marchands dans le village, et très peu serait prêt à vendre une ou deux pommes à une darva comme elle, mais on ne savait jamais. Oh, bien sûr, elle aurait pu essayer de voler une pomme sans prendre la peine de payer... Mais la dernière fois qu'elle avait tenté sa chance, elle avait été un peu trop rapide et avait accroché l'étalage qui s'était brisé et toutes les pommes étaient tombées par terre. Subtilité même... Depuis ce temps là, elle évitait de s'approcher de tout ce qui était en bois et qui semblait ne serait-ce qu'un tout petit peu fragile.

Bref, revenons au moment présent. Après un moment, Liane aperçut une petite tête rousse dans les fleurs. Oh! Quelqu'un! En regardant plus attentivement, la voleuse vit qu'il s'agissait d'une petite fille qui semblait jouer avec une poupée vivante. Il y a quelques jours, un objet comme ça l'aurait beaucoup étonnée, mais aujourd'hui... Plus rien ne la surprenait. Après tout, tout le monde semblait s'être découvert d'étranges pouvoirs magiques, alors pourquoi les poupées ne se mettraient-elles pas à marcher toute seule? Mais, tout de même... Le jouet devait avoir une certaine valeur, s’il pouvait bouger seul. Peut-être qu'elle pourrait l'échanger contre une miche de pain... Ou même un bon repas chaud... Miam! Son ventre gargouilla à nouveau. Bon, elle devait passer à l'action, tout de suite! Elle décida de laisser son instinct agir et s'approcha de la fillette. Après une seconde d'hésitation, elle s'assit devant elle. Booon, elle faisait quoi, ensuite? Elle fixa la poupée pendant un moment puis releva la tête.

-Allo ma p'tite! Hé hé! Belle journée, hein? Y faut beau soleil... T'a une belle poupée, dis-moi... Tu m'la passe quequ' secondes? J'y f'rai pas de mal, hein! Nop'... Ah ah... J'veux just'... La r'garder un chtit peu... Ouais... C'est ça!

Elle lui sourit d'une manière très peu convaincante et lui tendit sa main. Son plan: prendre la poupée et partir en courant sans demander son reste. Il était peut-être assez simple, mais il ne comportait pas vraiment de risque de blessure pour la voleuse, à moins qu'elle trébuche sur une racine... Ce qui, à bien y penser, était tout à fait son genre... Baah, on a rien en ne risquant rien, non!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime
Magicienne
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Jeu 16 Aoû - 15:40

Une jeune femme vint s’asseoir devant… Sortie de nul part… Cheveux brun, yeux violet… La vérité à nue ? Non, c’était hors de question. Et ce fut encore plus certain lorsque la jeune femme devant Maxime parla. Elle mentionna d’abord des paroles sans importance auxquels Maxime ne porta aucune attention. Puis, elle mentionna la poupée… Elle voulait la voir, la manipuler… Depuis quand l’on manipulait les êtres vivants ? Céleste n’était pas un objet… Maxime qui jusqu’ici n’avait lever les yeux vers l’inconnue que pour voir rapidement dequoi elle ressemblait, leva vivement la tête vers elle. Un regard. Silence. Mystère…

Elle fit marcher la poupée vers elle et tendit l’autre main vers la jeune femme, vers son oreille.

-Elle s’appelle Céleste, murmura Maxime reprenant son ton habituel.

Ce ton ci était le sien ! Celui de Céleste était plus enjoué, plus agaçant aussi. Maxime était persuadé qu’elle aurait fait une merveilleuse actrice, elle aurait bien aimé faire des pièces de théâtre, ce genre de chose… N’était-ce pas un peu ce qu’elle faisait après tout ?
Puis, elle bougea rapidement les doigts et elle sembla sortir un carte de derrière l’oreille de la demoiselle. Elle la mit juste devant les yeux de la jeune femme et regarda elle aussi le dessin dessus. De son autre main, elle anima Céleste. Cette dernière sautilla sur place apparemment joyeuse du rôle qu’on lui avait donné… Dumoins, c’était l’illusion que Maxime créait. Cela faisait partit… Du mystère. Tout restait dans l’attitude ! La sienne ! Elle demeura de marbre. Céleste dansa sur place à nouveau et Maxime lança joyeusement avec le ton qu’elle avait crée pour la poupée :

-Le Bonheur !

Céleste s’immobilisa. Les yeux rivés sur la demoiselle inconnue. Encore une fois, tout était parfait !
Maxime reprit son ton habituel mystérieux et à peine audible.

-On dirait que vous serez inondé de bonheur dans peu de temps, demoiselle ! En attendant, vous saurez qu’on ne manipule pas Céleste comme un vulgaire objet. Vous me regardez, vous me voyez et tout cela sans même me toucher. Faites-en de même avec elle, elle mérite le respect aussi bien que vous et moi.

Maxime ramassa les cartes lentement pour les remettre en paquet puis, elle en fit un arc entre ses doigts. Elle avança les cartes usée par leurs nombreuses utilisations vers la jeune femme et demanda légèrement plus rieuse :

-Vous voulez essayé un jeu autre jeu ?

Elle afficha soudainement un petit sourire en coin.

Maxime n’avait aucune mauvaise intention. Non, elle jouait toujours !

_________________

L'auteur ::
-Fait une fixation sur Peter.Pan
-Se prend pour Peter.Pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liane
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Jeu 16 Aoû - 17:37

Liane cligna des yeux. Son regard... étrange. Elle se détourna et fixa à nouveau la poupée. Elle avança lentement sa main pour la prendre mais s'arrêta lorsque la jeune fille mis sa main derrière son oreille. Qu'est-ce qu'elle lui voulait, à son oreille? Et puis, elle s'en foutait, du nom de sa poupée... Elle voulait la voler, voilà. Pourquoi les gens ne répondaient-pas directement aux questions, plutôt que de faire des choses étranges comme s'approcher de son oreille? C'était énervant, à la fin. Elle sursauta lorsqu'une carte apparut entre les doigts de l'inconnu. Elle toucha son oreille, comme pour trouver l'endroit ou se cachait les cartes. Puis elle sourit nerveusement. C'était de la magie, voyons! Personne ne cachait des paquets de carte en arrière de leur tête! Elle se concentra plutôt sur la carte. Elle lança un regard à la jeune fille. Oui, bon, elle l'avait vu, sa carte... On pouvait passer à autre chose? Elle remarqua alors que la poupée s'était à nouveau animée. Elle semblait... heureuse. Oh, quoi? Le bonheur? Elle se retourna vers la jeune fille lorsque celle-ci commença à lui expliquer ce qui semblait être la signification de la carte.

Ah ah! Elle, avoir du bonheur? Avec la chance qu'elle avait, ce bonheur se présenterait sûrement sous la forme d'un pot de fleur qui lui tomberait sur la tête... Et qu'elle arrête, avec sa Celeste... Ce n'était qu'une poupée, quand même. Une poupée magique, oui, mais pas vraiment vivante. Elle avait certainement une grande valeur, mais ce n'était quand même pas une raison pour la traiter comme si elle était humaine... Liane haussa les épaules avant de répondre.

-Bah, j'ai jamais d'bonheur d'toute façon. Chus une grande maladroite, faut dire. Et ben ben malchanceuse. L'bonheur... N'importe quoi, tu t'trompes de personne, j'dirais. Et pis, ta poupée... Cé juste une poupée, quoi... Mais s'tu veux, je vais y faire très attention... Si tu m'laisse la prendre... Juste une p'tite minute...

Son regard étincela. Une minute... Ça serait bien suffisant pour partir loin et pour trouver quelqu'un qui voudrait bien l'échanger contre quelque chose à manger. Son ventre gargouilla une nouvelle fois.

-L'bonheur, ça s'rait un peut d'bouffe, aussi... Marmona-t-elle.

Elle poussa un profond soupir. Finalement, elle aurait probablement dû rester chez ses parents... Son père était marchand; il avait toujours eu du bon pain chaud à vendre... Liane retourna à la réalité lorsque l'inconnue lui demanda si elle voulait faire un nouveau jeu. Mouais, pourquoi pas... Peut-être que ça passerait son envie de manger? Et avec un peu de chance, peut-être que cette fois, elle ferait apparaître une pomme de derrière son oreille...

-Mouais, si tu veux. J'ai rien cont' ça. Ça va p'tête passer l'temps. Tu veux que j'garde ta poupée pendant qu'tu fais l'jeu?

Bah quoi, on peut toujours essayer... Son regard s'arrêta à nouveau sur la poupée. Et si... Elle avança sa main vers Celeste une nouvelle fois...

[Désolée, je fais pas vraiment avancer l'action ._. Si tu fais quelque chose de plus petit, je comprendrais...^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime
Magicienne
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Sam 25 Aoû - 20:53

Maxime était ennuyée… Rien ne se produisait. L’inconnu était aberrante, elle ne croyait même pas ce que Maxime disait. Son seul intérêt était Céleste. D’ailleurs, Maxime n’en croyait pas ses yeux ! La demoiselle prétendait ne jamais avoir le moindre bonheur. Elle prétendait aussi… que Maxime avait tord. C’était intolérable de prétendre une telle chose… Comment pouvait-elle seulement osé croire que Maxime avait tord !?! La demoiselle avait faim, c’était flagrant. Son ventre ne cessait de crier famine et elle l’admit elle même sous les regards absolument impassible de Maxime. Elle aussi, elle avait l’air d’une poupée. Toute jolie et absolument impassible comme Céleste à l’exception que Maxime elle bougeait les lèvres et parlaient.

Dès que la jeune fille fit part de son envie à participer au jeu, Maxime rassembla ses cartes, les mit dans son sac pour en sortir un nouveau paquet. Un paquet plus traditionnel cette fois avec des Valets, des Dames, des Rois, Trèfles, Losanges, Cœur, etc. D’abord, elle ignora la réplique de la demoiselle… Dumoins, c’est ce qui semblait être ! Les véritables intentions de Maxime ne paraissaient pratiquement jamais. Il fallait tenter de deviner simplement…
Maxime défit les fils qui reliait ses doigts aux membres de sa poupée empêchant la main tendue de Liane d’atteindre ne serait-ce que de près Céleste. Maxime glissa délicatement Céleste dans son sac en murmurant qu’elle ne tarderait pas à la faire sortir de sa petite ‘’prison’’… Oui. Céleste ressentait des choses ! Elle avait peur du noir et horreur d’être enfermé dans le sac de Maxime avec les autres poupées, les dés, les cartes, etc. Puis, Maxime brassa les cartes d’une main experte. Apparemment, elle faisait l’exercice plutôt souvent. Elle avait les yeux rivés sur la demoiselle et ses mains s’activaient à brasser les cartes comme un robot.

-Je m’appelle Maxime et toi, quel est ton nom dit moi ?

Elle s’arrêta soudainement et tendit le paquet à l’inconnue en disant presque comme un ordre.:

-Prend une carte. Dépêche-toi, Céleste s’ennuie pendant ce temps !

_________________

L'auteur ::
-Fait une fixation sur Peter.Pan
-Se prend pour Peter.Pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakeem D'Enetari
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Lun 27 Aoû - 21:05

Drakeem avançait, paresseux et grognon, sur le dos de sa fidèle monture. Il devait retrouver Arkanne. Ne serait-ce que pour la forme. Que parce qu'il n'avait pas remplie sa tâche comme il se devait. Et aussi, il va s'en dire, parce qu'il l'avait fait poiroter longuement sous un arbre. Il ferait bientôt nuit... Le cavalier se promena donc dans le parc à la recherche de cet espèce d'ébéniste sénile, lorsque par hasard il tomba sur deux enfants... Que faisaient-ils à cette heure tardive ? Ne devraient-ils pas rent... ha non, ce n'était plus possible. N'empêche ! N'avaient-ils pas des parents à rejoindre ? Une Mitrobe... Maxime... Drakeem l'avait déjà vu quelques fois. Elle était pire encore que Valarech, lunatique comme tout et pas porté le moins du monde à établir une structure à ce fouttu village. Enfin, elle était encore bien jeune... Mais Drakeem était de mauvais poil, et s'insurgeait déjà, sachant très bien que l'esprit hagard de la jeune fille ne s'arrangerait pas avec le temps. Grmmm... Et cette fille avec elle, qui était-ce ? Drakeem ne la connaissait pas. Elle avait l'air jeune en tout cas.

Le chevalier calma sa monture et lui caressa l'échine, puis s'installa un moment là, pour voir ce qui se passait avec ces deux enfants. La plus petite des deux, elle n'était pas Lidralyou, ni Mitrobe, et certainement pas Guerluse. Alors quoi donc ? Une Kanbonverka peut-être, ou une Darva. Raison de plus pour se méfier, Arkanne lui avait bien prouvé qu'il ne fallait pas être Darva pour ne pas être fiable. Le chevalier D'Enetari observa donc, monotone, les jeux de ces deux bambins naïfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liane
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Lun 27 Aoû - 22:43

[Yeah! D'la compagnie! Je te fais entrer dans notre conversation, si ça ne te va pas, mp!^^]

Liane aussi s'ennuyait. Non, rectification: elle mourrait de faim et ne pensait pas pouvoir trouver quoi que ce soit à se mettre sous la dent en jouant aux cartes avec une gamine. Et puis, lorsque votre ventre ne cessait de gronder, il était plutôt difficile de s'intéresser à des petits bouts de papier. Mais bon, il y avait toujours la poupée... Liane ne quittait plus des yeux Céleste. Un seul moment d'inattention de la gamine et BANG! Elle la prendrait! Elle faillit pleurer lorsque l'inconnue mis la poupée dans le sac. Comment pourrait-elle la prendre, maintenant? C'était foutu! F-o-u-t-u! Elle ne trouverait jamais de quoi manger et allait mourir de faim en se faisant dire qu'elle aurait beaucoup de bonheur à l'avenir! La joie! Bon... Plus qu'une chose à faire... Penser positif. Concentration... *Je-n'ai-pas-faim-je-n'ai-pas-faim-je-n'ai* Grrrawn. Son ventre criait famine. Il pourrait pas penser positif lui aussi? Elle ne pouvait pas se concentrer si son estomac ne coopérait pas! Ok. On ne pense plus à la faim. Concentration sur la gamine... Celle-ci venait d'ailleurs de lui demander son nom. Enfin, elle croyait. Elle ne l'écoutait plus vraiment, alors...

-Ah, c't'un beau nom, Mazime. Moi c'est... Pouvait-elle dire son nom? Naaaan. Tout voleur qui se respectait ne dévoilait pas son prénom, mais prenait un nom d'emprunt! Miztaga! Ouaip, mon nom, c'est Miztaga!

Wooow. Bien trouvé. Miztaga. Pfff... Humm, elle devait prendre une carte, maintenant? Peut-être que c'était des cartes comestibles? Peut-être que le papier, ça se mangeait, en fait? Liane prit une carte au hasard et la retourna pour voir ce qui s'y trouvait. Dame de trèfles. Ooh... Une dame bien dodue... Comme ça serait bon... Il fallait qu'elle résiste.

-'oilà, j'lai pris, ta p'tite carte. J'fais quoi, maint'nant? J'la mange?

Liane s'arrêta. Elle avait entendu quelque chose, pas trop loin... Faut de lui permettre de véritablement voler des trucs, sa profession de voleur avait un minimum développé ses sens. De toute façon, un cheval, c'était rarement silencieux... Ooooh! C'était peut-être un boucher qui venait vendre de la viande! Ou encore un boulanger qui amenait du bon pain chaud! Ou même un pâtissier qui venait donner des petits gâteaux à tout ceux qui en voudraient. Liane laissa son nez flairer une trace de nourriture... Mais rien. C'était désespérant! Liane se leva quand même pour essayer de voir qui était là. Elle ne vit rien. Les arbres cachaient les alentours, et la nuit commençait à tomber... Qui sait, c'était peut-être un darva qui les espionnaient et qui voulaient les assassiner pour voler tout leur bien! Bon, on se calme. Elle-même était une darva, après tout. Elle avait plus d'un tour dans son sac... Surtout depuis l'apparition des étranges pouvoirs...

-ÉH OOOOOH! Ça s'fait pas d'se cacher d'même! V'nez donc ici, 'spèce de cachotier! Et amènez un peu d'bouffe si vous en avez d'cacher en queque part...

On pouvait toujours espérer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakeem D'Enetari
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Mar 28 Aoû - 22:12

... Quelle impertinence. Drakeem avança tranquillement, répondant à la demande de la petite fille. Grand et menaçant, le chevalier se dressait du haut de sa monture au dessus des deux enfants, sans se soucier de l'effet qu'il produirait. Les jeunes devaient respecter l'autorité. Ils le devaient sans quoi il leur arriverait bien des problèmes plus tard. Drakeem sentait la brise passer dans la fente de son casque et sur ses yeux. C'était rafraîchissant... Et pourtant, porteur d'un bien mauvais présage. Quelle était donc cette odeur ?... Le chevalier ne savait pas d'où cela venait, et posa instinctivement sa paume contre la poignée de son épée, "Prudence". Quelle beau nom pour une arme de mort...

Évidemment, le cavalier jeta un regard suspicieux vers les deux bambins, et spécialement sur cette inconnue, minuscule et particulièrement louche. La nuit tombait... Heureusement que les jeunes ne pouvaient voir le visage sévère D'Enetari, froncé et terrible sous ce masque de fer. Pourtant, il n'était pas bête... ce vent, cette ambiance... ce n'était pas ces enfants qui étaient le problème. À moins que sa tête ne soit encore en train de lui jouer des tours ?

- Il se fait tard, vous devriez retourner trouver vos parents...
Peut-être n'en avaient-ils pas, pensa-t-il. Mais il avait la tête ailleurs. Qu'importait bien maintenant, ils devaient partir. C'était tout, son instinct le lui disait.

Les enfants doivent écouter les adultes, doivent écouter l'autorité. Ils le doivent, car sinon il risque fort de leur arriver de graves problèmes...



[Désolé pour la longueur (courteur o_o") du post huh]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liane
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 25
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Mer 29 Aoû - 14:41

[T'inquiète, ça me dérange pas! Yavait rien d'autre à dire, c'est normal que ton post soit pas long! Et puis, moi, j'ai quelquechose à répondre, c'est l'important, non? =3 Et puis... Mon post n'est pas si long non plus^^]

WAAAAAAAH! Un fantôme sur son valeureux destrier! Mon dieu! Liane ne put s'empêcher de crier en voyant l'inconnu s'approcher d'elles. C'est qu'il était... grand! La voleuse n'avait jamais aimé les chevaux, ni les gens en armures, alors un soldat en armure sur un cheval apparaissant d'entre les arbres alors que la nuit tombait... Ça avait de quoi l'effrayer. Et puis, avec sa petite taille, la monture paraissait vraiment imposante. Elle avait l'impression qu'il pourrait facilement lui marcher dessus pour l'écraser. Et si ce n'était pas le cheval qui la tuait, ce serait son cavalier, qui avait d'ailleurs déjà poser sa main sur son épée. Meeeerde! Elle n'aurait jamais dû venir dans ce foutu parc ou rester en compagnie de la gamine! Elle lui avait annoncé du bonheur, hein! Ben oui, quel grand bonheur de voir une telle apparition! C'était fou comme elle était joyeuse! Le chevalier semblait la regarder, elle, plutôt que Maxime. Qu'est-ce qu'il lui voulait? Elle tenta de cacher sa peur, sans grand résultat. Liane n'avait jamais été une très bonne comédienne... Puis il dit qu'elles devraient retourner voir leurs parents. LEURS PARENTS? Liane ne le prit pas bien, oh non, pas bien du tout. Elle détestait qu'on la prenne pour une p'tite fille de huit ans. Ça la mettait dans une colère noire. Quand le village comprendrait-il qu'elle avait vingt et un ans, et non pas dix? C'était frustrant! Elle en oublia sa peur et sa faimet montra son poing à l'inconnu.

-J'VAIS PLUS VOIR MES PARENTS, MERDE! J'SUIS PAS UNE GAMINE! J'ai pas huit ans, bordeeeel! J'EN AI VINGT ET UN! T'es aveugle ou quoi? J'ai-tu l'air d'une enfant? Et pis toi, t'es quoi, un vieux pervers de 90 ans qui s'cache sous sa foutue armure et qui s'promène la nuite pour emmerder les p'tits gamins? Quel con!! Va donc r'trouvez tes parents en enfer pis laisse nous tranquilles! J'veux pas d'vieux aveugle qui croit que chus encore une enfant dans mon ch'min!

Elle cracha par terre, se retourna, se rassit et croisa les bras. Elle ne pensa même pas qu'elle venait de crier à un homme adulte, armé et en armure qu'il était un pauvre con, et qu'il risquait de ne pas le prendre très bien. Tant pis pour lui si ça ne lui plaisait pas t'entendre ses quatre vérités, voilà ce qu'elle pensait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drakeem D'Enetari
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 29
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Mer 29 Aoû - 20:35

[ Désolé Maxime de répondre déjà huh... Je doute de toute manière que tu ai grand chose à ajouter à nos déboires Razz Et puis tu pourras les ajouter ensuite si tu veux. Menfin hop hop ! ]

QUOI ?! Cette... chose avait 21 ans ? Drakeem grimaça sous son casque, observa cette petite chose s'énerver et, à cause de cette ambiance déjà tendue par ses préoccupations personnelles, le chevalier eut le réflexe de dégainer son épée. Ce n'était pas pour elle, cétait pour ÇA. Droit devant lui, des formes à quatres pattes se profilaient entre les arbres de cette satanée forêt. Des yeux jaunes et luisants le toisèrent et il les toisa en retour. Des loups. Drakeem ne fit pas attention le moins du monde aux enfants... ou plutôt aux deux personnes près de lui. Le devoir l'appelait, et décidément l'insurgence de cette petite Darva n'était pas prioritaire en comparaison à cette attaque animale. Le cheval se dressa un instant sur ses pattes arrières, le cavalier dressé et horrible haut dans les airs, près à tenailler les ennemis du peuple... Et tout près devant, dans l'ombre qui lentement s'installait, Liane et Maxime...
- Je m'occuperai de ton cas plus tard, bestiole. En attendant surveille ta langue, si tu es véritablement si vieille je n'aurai certainement pas de scrupule à la couper.
Drakeem porta à nouveau son attention vers la meute qui s'éloignait en direction de... l'enclos ?! Ha non... Drakeem partit alors à toute vitesse, près à descendre de monture et à empoigner sa lance. Les sabots de Rashkal firent trembler le sol, et le cavalier D'Enetari disparu après avoir réservé une sérieuse douche froide verbale à cette impudente roublarde. Maintenant, ça allait mal. Maintenant, il pourrait être utile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime
Magicienne
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   Sam 1 Sep - 15:59

Maxime voyait des tonnes de visage chaque jour. En reconnaître un était une tâche pratiquement impossible... Lorsqu’un homme apparut sur le dos de sa monture, Maxime lui accorda vaguement un regard simplement pour s’assurer que la provenance du bruit n’était pas hostile ou dangereuse un truc comme ça. Puis, elle s’en détourna et l’oublia… Carrément. Elle avait les yeux rivés sur la demoiselle et elle s’attardait soudainement d’avantage à ses traits en réalisant que la jeune femme n’était pas tellement une jeune femme finalement… Elle avait l’air jeune elle aussi. Un peu comme Maxime elle-même et Céleste ! Céleste avait l’air plus vieille… Maxime en était sure. Cela dit, elle revint sur terre lorsque la jeune fille devant elle répondit pour lui dire finalement son nom, après une pause. Elle daigna finalement enfin prendre une carte. Une dame de Trèfles… Mais peu importait à Maxime la carte qu’elle avait pigé… Et puis, elle n’avait plus envie de jouer !

Pour le reste, la jeune fille se désintéressa rapidement de Maxime lorsqu’elle réalisa qu’il y avait quelqu’un d’autre. À cette instant, Maxime se souvint de sa présence et l’observa en silence. Elle adorait ce masque qui cachait son visage ! Elle pouvait imaginer ce qui lui plaisait ! Comme… Un visage défiguré par exemple… ou bien, était-il difforme ? Elle ne voulait surtout pas de réponse clair. Elle espérait que l’homme n’enlève pas son masque. C’était mystérieux et elle était ravie! Enfin… jusqu’à ce qu’on lui conseille de retourner trouver sa mère… Il se faisait tard ? Elle leva les yeux vers le ciel… Oh oui… Elle n’avait pas vu le temps passé ! Elle arracha brusquement la carte des mains de la demoiselle… Et cette dernière se mit à crier… après… L’Homme masqué !

Elle l’insultait, le jugeait… Maxime en avait horreur. Que faisait cette écervelée !?! Maxime aimait bien l’homme au masque, elle. Il était mystérieux et la jeune femme allait le faire fuir à se comporter comme une idiote sauvage… Cependant, ce n’est pas cela qui le fit partir… En fait, des loups apparurent dans les ombres sous le regard des plus impassible de Maxime. Elle n’eut aucune réaction… Rien ne s’afficha sur son visage… Aucune peur ne traversa son regard. On avait constamment l’impression qu’elle était loin de tout ce qui se passait autour d’elle… Comme si elle était aussi faussement animé que Céleste, contrôlé par une vrai Maxime caché quelque part… C’était une partie des secrets de Maxime !

L’homme était partit… La demoiselle… Maxime avait oublié son nom… Peu importe. Elle venait d’être laisser là comme sa avec la promesse qu’il règlera son cas plus tard. Cependant, Maxime n’avait aucune envie de rester là. Elle s’ennuyait… L’inconnue l’ennuyait à présent… Elle était impolie ! Maxime se leva dès qu’elle eut mit les cartes dans son sac avec Céleste. La jeune fille regarda encore l’inconnue rapidement avant de dire toujours dans le même murmure habituel :

-Céleste s’ennuie…

Elle afficha soudainement un sourire mystérieux avant de s’éloigner dans le même silence que lorsqu’elle était arrivé… Aucun bruit. Aucune feuille qui bougent… Rien. Les loups et l’homme au masque étaient rendu assez loin pour qu’on n’entendent rien… Et Maxime s’en alla. On ne voyait que ses cheveux roux dans les ténèbres et rapidement, elle fut hors de vue de Liane.

_________________

L'auteur ::
-Fait une fixation sur Peter.Pan
-Se prend pour Peter.Pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parmis les Fleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parmis les Fleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit Perthois parmis les fleurs
» petite lutine parmis les fleurs...
» Les Fleurs du Mal - Baudelaire
» faire des fleurs en chocolat noir !!!
» Fleurs en pâte à sucre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Quatre Éléments :: Quartier est :: Le parc-
Sauter vers: